St Hubert à Felenne

dimanche 24 sept 2017

L’équipe se composait d’Oskar et Cadou attelés en paire, Lotus et moi, et Sunny : irish-cob de 5 ans joli et bien monté, et Julie sur son dos.

On démarre un peu tard à mon goût et on se rend compte qu’on va arriver en retard pour la bénédiction, on se dépêche, on arrive suants et haletants mais à l’heure ! !

Devant l’église il y a déjà plein de chevaux et cavaliers et des chiens. On se met sur le côté et on attend… 45 min plus tard le prêtre sort sur le parvis ! Si on avait su, on aurait marché moins vite… mettre à l’arrêt des chevaux chauds et transpirants c’est pas le top sad

Il y a eu une bénédiction commune puis chacun son tour. Tout le monde se précipite dans le fameux b*rdel, le prêtre laisse faire, chiens, chevaux, poneys attroupés, des chevaux couinaient, serraient les fesses, on décide d’attendre qu’il y ait plus de place, là un groupe

[(toujours les mêmes le groupe de la pharmacienne D*** ! …)

arrive à fond dans la foule, bouscule tout le monde et se met sur le devant !

Le prêtre au lieu de râler, leur dit « tant que vous êtes là je vais vous bénir » ! !  boulet 1

[n’importe quoi ! Une des cavalières eng**lait les autres (qu’elle venait de bousculer) en leur disant de tenir leurs chevaux ! !

Bon ça a fini par se décanter, je m’avance, Lotus se prend une averse de goupillon sur la tête (goupillon taille XXL généreusement trempé dans 1l d’eau bénite) ! il se croit agressé par une trombe de liquide sacré !

ensuite de cherche à me rapprocher de la calèche mais pas la place de m’avancer, je demande à un gardian de me laisser passer, il y avait, quoi 50 cm entre 2 chevaux, le mec me dit « ben, vas-y ! » … je le regarde incrédule, déjà mon cheval a les épaules bien plus larges, mes genoux en + et les distances de sécurité c’est pas pour les chiens… ! et impatienté par mes hésitations il se retire en me lançant « si on ne sait pas monter faut rester chez soi ! »

Bon je comprends pourquoi il y a autant d’accidents lors de ces randos… C’est pas la 1ère fois qu’on me fait le coup …

Une fois tout le monde béni, les animaux ont eu droit à un bout de pain sec, Lotus a adoré c’est la seule fois de l’année où il en mange ! ok ok j’ai décliné le verre d’alcool et hasard ou intention, tous les gens présentant des chips ou des pain-surprises m’ont évitée et ne m’ont plus rien proposé…
Chaque année l’organisation est foireuse de tte façon… Il n’y avait pas de médaille non plus…

Ensuite tout le monde se rend à la salle commune devant le stade où avait lieu le manger de midi… Surprise on apprend qu’il fallait réserver, c’était pas comme ça l’an dernier et c’était pas marqué sur les affiches, donc une 15zaine de gens avaient réservé et les autres sont repartis bredouilles…

quant à nous L** a fait le forcing et on nous a dit qu’il restait 7 parts de lasagnes donc on les a commandées… et reçues 1H30 plus tard après avoir réclamé plein de fois… il était 14H30 j’avais plus faim !

Pendant ce temps des gardians se baladaient entre les tables à cheval, en voulant me lever pour aller aux WC j’ai failli me cogner dans un cheval qui passait derrière mon banc, dans l’herbe je ne l’avais pas entendu… Pas du tout dangereux leur truc…

enfin on a mangé une petite part de lasagne et un petit verre de salade de fruits pour 16€,

Julie voulant faire les jeux on est resté la regarder, comme chaque année « tout le monde est le bienvenu » , comme chaque année ceux qui sont trop lents/ ont du mal/ bloquent sur une difficulté se font dépasser… (Julie essayait de faire bouger le ballon géant, Sunny n’osait pas le pousser et hop, un cow-boy lui a piqué, son cheval faisait ça avec aisance il a fait 10m en poussant le ballon, et voilà Sunny n’avait qu’à passer à autre chose)

Pendant ce temps les autres chevaux étaient à l’attache le long des barrières du stade, Lotus à côté d’Oskar très sages, les gens les admiraient, les barrières étaient branlantes et je sais pas comment ça se fait qu’un des deux Gros n’en ait pas déraciné une en voulant se gratter ou en tirant sa longe pour brouter Very Happy

Ensuite on est reparti, l’attelage est parti au trot sur un chemin caillouteux, comme Lotus et Sunny sont sans fers on est resté au pas, projetant de les ratrapper, mais les Gros avaient disparu et il y avait plein d’embranchements ! J’étais dég que Pascal tente de me perdre dans la forêt comme le Petit Poucet !

Heureusement ils ont raté un tournant, fait demi-tour, on s’est rapproché à portée de voix, Laurent nous a entendues g**ler et nous a répondu, on les a ratrappés ! Haha

Petite montée d’adrénaline en se demandant si on allait dormir dans les bois ce soir et petit jeu de piste à l’indienne en recherchant les traces de gros sabots et de roues de calèche dans les flaques de boue ! tire langue

Au retour les chevaux ont bien trotté, pour suivre le trot des Gros nos bidets devaient s’accrocher, mais Lotus commence à avoir l’habitude de ne pas se laisser semer et Sunny a été endurant et courageux !

Ensuite pansage puis retour à la ferme en van ! on a eu un super beau temps pour cette journée !

Ce contenu a été publié dans Lotus, Oskar. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.