retour à Nichet

mercredi 12 avril 2017

finalement j’ai amené les chevaux chez moi aujourd’hui.

Alexanne est venue monter Albert, ce dernier a, au début, fait son bourricot, puis pris de l’aisance, de l’allure, tandis que Lotus a fait sa chochotte !

Tout avait bien commencé, on part de la ferme, dans les bois, quand une nouveauté a complètement bouleversé mon gros noireaud :  Jade la hafli a été mise en pâture dans un endroit inhabituel, elle a fait la fofolle en nous voyant donc voilà le Gros complètement paralysé en mode « tictac » , signe imminent que la bombe allait exploser d’un isntant à l’autre, je suis descendue, Alexanne aussi car Lotus contaminait Albert, heureusement j’étais à terre quand des moutons en embuscade sont sortis de derrière des buissons, demi-tour toute ! ! !  mais bon comme j’étais devant le tenant en longe, ça a avorté de suite.

Arrivées à la route, on remonte, Lotus n’avançait pas, tout était prétexte à trouillardise, une feuille morte, une mouche qui pète, une voiture, un tuyau (pourtant route connue par coeur) c’est ce genre de moments où on a envie de leur mettre une volée de bois vert quand pour la 10è fois il sursaute en renâclant à la vue d’un paquet de fumier tombé du tracteur…

Là Albert a pris les devants, en + en descente ce feignant accélère, porté par son propre poids, Alexanne doit faire attention car il est capable de finir une pente au trot ou pire… au mépris des lois de l’équilibre avant/ arrière…. Du coup, pour le bien de tous, je préférais passer devant, canaliser les ardeurs du bourricot, le temps passant au fil de la balade, il s’est posé, redressé, a fait marcher ses abdos, il restait au pas, et même s’il accélérait, c’était correct.

Ensuite je repasse devant, un mec complètement bourré s’amène en face avec un énorme cabas rempli de verres, il se planque sournoisement derrière le container et y vide ses verres à grand bruit et insultes…. Lotus complètement tétanisé de trouille se met à avoir peur de la ligne blanche de stop… Impossible d’avancer d’un pas tant que le mec n’a pas fini son affaire et n’est pas reparti…. Albert attendait mollement derrière… je sais pas s’il avait peur ou si Alexanne n’était pas motivée… Ensuite tout le long du chemin Lotus continua à bondir, faire des écarts pour tout et rien… ! GRRRR

Tandis qu’Albert a souvent marché devant, d’un bon pas, oreilles en avant, peur de rien !  bon, quelques vélléités de faire son âne bâté, mais avec de la persévérance Alexanne en vient facilement à bout (il teste bcp en début de balade, puis y met de moins en moins de conviction…)

Une fois chez moi, petit pansage, miam-miam, mise au paddock et me voilà avec mes deux équins sous ma fenêtre pour les vacances !  ! Lotus est serein contrairement à d’habitude où, seul il fait sans cesse les cent pas le long de la clôture.

En face, le cheval pie  derrière le haut mur de la propriété des voisins est arrivé aussi Very Happy on est super synchro dans le quartier ! lol.

Ensuite Pascal est venu nous chercher, on est allé nourrir les Gros, puis rechercher ma voiture à la ferme.

Ajd Albert nous a épatées, il a quand même marché 2h sans perdre de l’allant, au début il traînait un peu, ensuite il est  passé devant plusieurs fois, il était moins mou que Lotus par moment. Il a semblé aimer se balader, découvrir de nouveaux horizons, il fait moins sa chochotte (bon moi je ne suis pas « nanane à sa mémère » comme Maman),

et puis il (re)découvre le plaisir de l’effort physique, de se développer, s’endurcir, travailler quoi ! coupe Et pis c’est marrant de voir Alexanne lui mettre des coups de baguette aux fesses, lui avec sa tonne de poils rejette plein de poussière, on dirait qu’il ne sent rien sous cet épais coussin,  ça fait style « battre un vieux tapis »  puis il soupire et cède à ses injonctions trop lol

Ce contenu a été publié dans Albert, Lotus. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.