Promenade à la Meuse

dimanche 1er oct 2017

Promenade avec Oskar jusqu’à la Meuse, il faisait bon, il avait l’air content, on est allé derrière la zone commerciale, sauté un contre-bas (il se laisse tomber plutôt), longé la grand-route, slalomé autour de bornes, passé des fossés.

Un mec est sorti en courant d’une maison, éleveur Belge d’Ardennais, il a trouvé Oskar super beau et super sage, pour un entier, hélas avec son cul plus haut que le garrot il est pas fait pour la repro Smile le mec s’est quand même extasié sur sa « belle » taille assez petite, son dos courts, ses jambes sèches.

Ensuite le rond-point, le dimanche il n’y a pas trop de monde, ça allait, on a enfilé la rue de l’école, là trottoir étroit : il a cogné plusieurs fois les étriers dans des réverbères, de moins en moins peur à chaque fois grâce au clic-bonbon,

par contre il se dépêchait de plus en plus, par anxiété donc j’ai fait de plus en plus de pauses pour qu’il puisse
1) s’arrêter et rétablir ses distances si besoin
2) regarder à droite, à gauche et derrière pour être sûr qu’il n’y ait aucun danger.

on a continué sereinement, arrivé devant la Meuse il était très dubitatif, pourtant pas à pas il s’est approché à moins d’1m, je lui en a fait goûter mais apparemment il n’avait pas soif ! hihi.

On a longé le fleuve, regardé des barques, le mur anti-inondations a été inspecté sous toutes ses coutures, reniflé, tâté du nez, observé et ça a recommencé plusieurs fois.

Arrivé devant le cimetière, le chemin continue mais sous forme de chemin de halage non stabilisé, donc on a fait demi-tour, des gamines nous suivaient en vélo, je leur ai échappé avant qu’elles fassent un accident, on sait jamais.

Retour par la même route mais avec plus de voitures donc plus de rappels à l’ordre et plus d’arrêts- observations…

Au rond-point on a fait une pause pour cause de bus et camions… Il est bcp moins stressé qu’avant mais encore inquiet donc à chaque fois clic- bonbon pour récompenser son immobilité (il serre les fesses mais fait le courageux !) coupe

ensuite j’ai ramassé 2 noix en le faisant passer sous les branches basses car la dernière fois il avait été effrayé par les branches grattant sa selle, là OK même pas peur !

Allez on remonte la grand-route vers chez nous, larges trottoirs sécuritaires, tout s’est bien passé, il avait bien mérité toutes les attentions, grattages, câlins, bisoux ! pompom  1

Ce contenu a été publié dans Oskar. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.