Monte

jeudi 5 juillet 2018

j’ai monté Oskar, 3 km en 40 ou 45 minutes, Pascal est resté à côté et derrière tout le temps. On a traversé le gué, quand il ne voit plus Pascal, par contre il panique…

Il a été gérable quand il a eu peur d’un camion, fait un écart mais bien obéi à la rêne d’urgence pour lui garder le nez face au « problème ».

Bref chouette séance, on va alterner une fois sur 2 ce parcours, avec Pascal s’éloignant de plus en plus, et une fois sur 2 un autre parcours, pour pas qu’il se sclérose dans un train- train.

C’est fou comme les gens à qui j’en parle, qui a début me dissuadaient de monter, me disaient que j’y arriverais jamais…. Maintenant me disent « bah oui, ya pas de raison Osakr est braaave » ! Bizarre ya 1 an c’était un entier, un « guerrier », un trouillard dangereux et avec sa force tu te rends compte bla bla….

Ce contenu a été publié dans Oskar. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.