leçons de van

jeudi 16 fev 2018 : 

au matin, leçon de van à Albert : monté 3 pieds sur le pont, l’après-midi, promenade d’1h environ puis re- leçon de van : monté 4 pieds sur le pont et 2 à l’intérieur.

Ca progresse !

vendredi 17 fev :

4 pieds dedans, il mange mais ressort souvent.

Samedi 18 fev : 

impec il monte puis mange sans crainte, je peux lui toucher le c** mais comme je dois partir lundi j’ai pas le temps de le désensibiliser à la barre, je pense le prendre par surprise.

Dimanche 19 fev :

pour endormir la méfiance d’Albert je demande à mon beau-père (maman n’a pas la force de soulever le pont) de passer derrière lui puis de se baisser mais SANS lever le pont pour qu’il ne se doute de rien…

Je me doutais qu’avec mon beau-père il y aurait une entourloupe car il faut toujours qu’il en fasse à sa tête….
Et évidemment il a soulevé, puis reposé le pont, Albert a foncé en marche arrière, il est devenu très méfiant.

Je lui ai dit de ne pas recommencer, j’étais furieuse. Amener stress et complications là où tout allait comme sur des roulettes.

Au bout d’un moment Albert re rentre, continue de manger, mon BP revient, cette fois il saisit la barre arrière, je lui dis de reposer ça de suite, il la met contre le cul d’Albert en disant « faut l’habituer » (comme si l’habituer allait prendre quelques minutes et non de longues heures, chose que je lui avais déjà longuement expliquée, tout en lui recommandant de s’entraîner à fermer le pont le plus vite possible pour lundi, afin d’enfermer le bourricot ébahi sans qu’il se doute de rien.

Cette fois Albert est sorti comme un boulet de canon et même s’il remontait de temps à autre prendre une bouchée, il fasait marche arrière aussitôt pour observer les environs, suspiscieux.

Apprentissage du jour :
– quand je suis dedans des gens mal intentionnés veulent m’enfermer, me coincer
– quand je sors en furie le pont se rabaisse, la barre se recule
– faut arriver à manger en restant à l’intérieur le moins possible et en ressortant surveiller au plus vite.

[

Bref BRAVO pour l’effet de surprise, départ prévu le lendemain avec un âne complètement inquiet qui n’aimait plus le van, beau-père complètement idiot qui me met des bâtons dans les roues, j’en ai pas dormi de la nuit, c’est pas possible d’être ch**ant de la sorte, surtout que je lui avais clairement expliqué, mais pourquoi ya encore fallu qu’il fasse n’importe quoi ?????

]

Ce contenu a été publié dans Albert. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.