exploration à Felenne

mercredi 22/ 05
bonne balade d’exploration, on est parti vers Landrichamps puis passé la Houille à gué, j’ai cru qu’Albert allait se débiner mais comme j’étais de l’autre côté ya bien fallu qu’il se « jette » à l’eau, comme il n’est pas bien grand il en avait jusq’au-dessus des genoux !

ensuite on voulait rejoindre un beau chemin qu’on voyait un peu plus loin de la berge mais on a dû traverser des marécages et grimper un talus… Une fois de plus les chevaux ont assuré, on les a laissés attachés à des branches le temps de trouver un passage, puis on est allé les chercher.

Ensuite trot tranquille mais Albert s’est pris les pieds dans des trous de sanglier, il est tombé ! Suzelle a eu la présence d’esprit de rouler sur le côté en déchaussant ses étriers, Albert a roulé comme un tas de l’autre côté….

après l’avoir fait marcher, puis monté au pas, puis au trot, puis petit galop, aux 2 mains, puis revérifié aujourd’hui que tout est OK je suis rassurée.
Heureusement la petite cavalière ne s’est pas fait mal non plus. On a eu de la chance.

On a donc longé la rivière un assez long temps puis pris le goûter à un endroit herbeux pour que nos bidets en profitent aussi, ensuite on est remonté et direction le village belge de Felenne… la carte a plus de 20 ans donc chemins pas conformes… on s’est perdues dans un chemin complètement bouché, on a coupé à travers le sous-bois, on est tombées sur un grand « champ » de sapins coupés à blanc ! il ne restait que des branches au sol et des souches… Ca sentait bon le sapin (par contre le paysage ! bof ! )

Ensuite on a trouvé un chemin, un homme qui coupait du bois nous a renseigné sur notre localisation. On a enfin trouvé le village de Felenne, mes souvenirs n’étaient pas bons j’ai loupé un tournant. Puis on s’est enfilés dans un sentier super, sol herbeux, serpentant dans la forêt, à intervalles réguliers des arbres majestueux étaient plantés, ça devait être la frontière, on s’est fait un bon galop… mais on n’arrivait toujours pas… On a dû faire demi-tour et longer un pré…

on est enfin arrivé à des gros tas de bois, je me suis reconnue et on avait pas mal dévié de la route que je voulais prendre, mais bon tous les chemins ménent à Rome donc c’est parti pour une longue descente désagréable qu’on a faite à pieds. Ensuite remise en selle, Albert fonçait super motivé, Suzelle était ravie que son âne reconnaisse le chemin de la maison sauf que le bourricot a oublié de tourner à gauche , si je ne l’avais pas rappelée ils se seraient perdus hahahah !

va falloir travailler le sens de l’orientation ! lol.

ensuite re traversée du gué dans le village cette fois, retour à la maison, un peu + de 16 km mais riches en paysages sauvages et splendides, de bonnes rigolades, de passages difficiles où nos bidets ont montré leur courage, de bons galops aussi bref journée super réussie

Ce contenu a été publié dans Albert, Lotus. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.