bagages équestres "camouFlash"

Je suis fière de vous présenter la collection automne-hiver 2012 de ma ligne spéciale "CamouFlash", l'alliance des couleurs camouflage Centre-Europe et des couleurs de l'arc-en-ciel en flashy fluo.

Tout d'abord j'ai trouvé du tissu imperméable à la Bourse aux Armes de Ciney, pas trop cher, malheureusement, disponible uniquement en différentes teintes militaires : kaki, camouflage clair ou foncé. J'ai choisi un camouflage chamarré au hasard parmi 3 variétés.

Comme ce n'était pas trop cher j'ai mis le paquet sur des lanières en nylon de couleurs arc-en-ciel fluo, 5E le mètre quand même, sur le marché.

Je n'avais pas fait attention à la largeur de ces lanières : 1,3 cm et cela a été difficile de trouver des attaches car ça existe en 1 cm et 1,6 cm mais c'est introuvable en 1,3 ! Tant pis, j'en ai commandé de 1,6 sur un site de mercerie, ça laisse un peud e marge sans toutefois laisser du jeu.

Mini-fontes :

Ensuite passons à la création : d'abord des mini-fontes pour petites bouteilles d'eau 50cl. J'ai des grandes fontes Randols mais pour faire juste une balade quand il fait chaud elles ne sont pas pratiques. Et voilà ma bagagerie équestre de balade qui se met en forme :

Deux petites fontes construites autour de bouteilles d'eau 50cl, un pont que j'ai mesuré de la longueur idéale pour le pommeau de ma selle et les lanières de serrage "flashy" arc-en-ciel.

Dans la lanière qui tient la boucle de fermeture on peut passer un lacet d'attache pour stabiliser la bouteille et son petit sac ; sous chaque fonte il y a aussi un passant pour attacher ce que l'on veut si besoin ou bien solidariser la fonte avec la sangle de la selle.

Pour réaliser ces mini-fontes j'ai cousu des tubes de la taille des bouteilles, un ourlet en haut, le fond fermé en bas. Sur le dessus deux capuchons carrés avec les angles repliés pour faire de petits rabats. Ce n'est pas très étanche mais ce n'est pas grave si une bouteille d'eaus e fait mouiller par la pluie ! Les capuchons se ferment avec des boucles à clips.

mini-boudin :

Ensuite : quand je pars en balade je transporte toujours quelques menues bricoles et je les mettais dans des mini-sacoches. Mais cela a tendance à ballotter, s'accrocher dans les fourrés, en outre ma DP ne met jamais de sous-ventrière car elle ne sait pas la régler, quant à moi je l'oublie quelque fois et il m'arrive d'oublier de la resserrer quand le cheval s'est dégonflé... Résultat aux allures vives ça ballçotte dans tous les sens... Pas très pratiques surtout que ces mini-sacoches sont en fait celles des hipposandales donc quand je décide d'emporter ces boots je n'ai plus rien pour mon cure-pieds, mon gilet fluo, ma trousse de secours... Et souvent une des mini-sacoches est plus remplie que l'autre, c'est difficile d'équilibrer les poids de quelques babioles !

J'ai donc fabriqué un mini-boudin, c'est solidement arrimé derrière le troussequin, très solidaire de la selle et s'il est presque vide il suffit de resserrer les lanières :

Pour le faire j'ai coucu un tube, pour le fermer sur la longueur : fermeture Eclair. Un rabat cache la fermeture et protège de la pluie. Des deux côtés, des disques. Sur les disques j'ai mis des accroches pour y passer les lacets d'attache à la selle.

Ce boudin de petite taille se serre avec deux lanières munies de boucles à clips, réglables, assez longues pour entourer un imperméable ou un pull si besoin. Pour que les lanières restent à leur place j'ai cousu des passants.

Les lanières de fermeture sont placées aux endroits stratégiques des pontets de troussequin de ma selle. Pour attacher mon peti boudin je passe les lanières dans les pontets puis je serre bien le tout grâce aux boucles réglables. Si, en route, je veux ouvrir le boudinet :) j'utilise les clips. La fermeture éclair permet de ne rien perdre, même les plus petits objets.

Gros boudin

Comme je n'ai plus mon génial boudin Randols, j'ai voulu m'en coudre un pour le remplacer. Pour cela j'ai pris les mesures de mon sac de couchage :

J'ai réalisé un tube de la bonne longueur, des disques de chaque côté du diamètre adéquat pour que le sac de couchage soit bien serré tout en étant facile à faire entrer dans son sac :)

Comme pour le petit boudin ce sac se ferme par fermeture éclair protégée par un rabat. Comme ce boudin est plus grand j'ai utilisé trois lanières de serrage. Pour ouvrir les lanières : boucles à clips, pour serrer le boudin : les boucles sont réglables.

Les lanières sont maintenues par des passants pour qu'elles restent bien en place. Là encore les lanières sont un peu "trop" longues, cela permet d'entourer un imperméable ou un blouson si besoin.

De chaque côté, sur les disques j'ai coucu des passants pour attacher les bouts du boudin avec des lacets...

Le seul problème c'est que je n'ai absolument pas fait ce boudin aux mesures de ma selle et je ne sais même pas si je pourrais l'utiliser en randonnée...

Par contre il m'a déjà servi plusieurs fois pour transporter du linge volumineux ou bien mon sac de couchage quand j'allais au camping ou dormir chez quelqu'un. Donc je peux dire qu'il est déjà amorti !

J'ai aussi cousu une poignée de portage amovible (qui s'attache aux lanières les plus à l'extérieur, avec des scratch) c'est très pratique (photos à venir)

retour matériel