19/ 08/ 2020

j’ai d’abord sorti Potrillo, brossé, râpé un antérieur (légèrement) il s’est bien laissé faire, ensuite 150m AR, on est allé un peu plus loin que l’autre jour, il n’a pas crottiné de stress, faut dire que Lotus n’a pas henni. Ensuite mini picotin de granulés de foin réhydratés,

j’ai sorti Lotus, brossé, on est parti le long du chemin, Potrillo pleurait avec sa voix de souriceau, galopait, je suis allée me « cacher » et faire brouter Lotus jusq’à ce qu’il se calme.
On est revenu, en nous voyant Potrillo s’est mis à faire des tourbillons comme des pirouettes au galop, n’importe quoi !

demi-tour on est reparti ! rebelotte, brout-brout (il était ravi, sans son panier !) attendre que le foldingo se calme, retour, là il a dû comprendre et il s’est agité sur place en secouant la tête, s’essorant comme un chien mouillé, et tirant de toutes ses forces sur une branche qui lui pendait au nez !

j’ai rentré Lotus : Potrillo était trempé ! pourtant on a été absent très peu longtemps, quelques minutes. Mais entre le stress, l’air lourd et l’obésité + l’exercice il dégoulinait par endroit. il s’est même roulé.

Ce contenu a été publié dans Potrillo. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.